En créant cette agence spécialisée autour des services de directeur du design et design management, I Hate Design -IHD- a pour objectif de se positionner là, où les PME et ETI ont un réel besoin dû à leur taille. La réussite de ce modèle économique se situe surtout sur la fidélisation d’une clientèle autour de démarches autour de l’intégration du design global basées sur du moyen et long terme.

Notre métier est d’accompagner nos clients sur plusieurs thématiques design, par exemple l’identité, le design produit, et l’interface de logiciel. Notre plus est d’être le garant de la cohérence entre les différents métiers du design, un vrai appui pour la direction, le service technique ou le service marketing de l’entreprise. Développant notre accompagnement de projets autour des grands axes du design (numérique, graphisme, produit, services…) nous aidons le client à hiérarchiser les priorités, et nous établissons ainsi des plannings sur la durée… la clé du succès. L’agence optimise l’intervention des différents protagonistes, dans cette logique, nos budgets sont évalués sur 3 à 4 ans, en découpant nos interventions par phases. En plus de la mise en place de Web Services pour optimiser le développement des différents projets, nous préconisons toujours l’intégration de plusieurs membres de la société dans notre démarche, et non pas seulement le ou les dirigeants.

I Hate Design en quelques chiffres

Les expériences acquises sur nos projets aux USA – The FIX, FirstWorks, P2link… – comme en France nous permettent d’affiner toujours plus nos réponses. IHD s’entourant en plus de professionnels spécialisés en web, graphisme, produit, design intérieur, styliste, consulting… nous permet d’encadrer facilement des projets multipolaires que ce soit en e-santé, dans l’industrie ou le culinaire.

La démarche de travailler avec un design director arrive avec retard en France, mais cette démarche s’inscrit dans la même logique que l’intégration du marketing, voire du service qualité dans les années 80, elle est la solution différentielle d’aujourd’hui. N’hésitez plus et parlons-en !